Une marionnette égyptienne menacée de prison pour terrorisme

FacebookTwitterGoogle+Partager

La nouvelle a fait sensation. Abla Fahita, l’une des plus célèbres marionnettes en Égypte serait sur le point d’être arrêtée pour avoir tenté de faire passer un message secret aux partisans du Président déchu Morsi lors d’une publicité pour le plus grand opérateur de téléphonie mobile en Égypte. Ce n’est pas une blague. Retour sur les faits.

Abla Fahita et sa fille Karkoura

Abla Fahita et sa fille Karkoura. Source : Abla Fatiha homepage sur CBC

Dans une publicité pour l’opérateur Vodafone, la célébrissime marionnette Abla Fahita répond au téléphone et débite pendant plus de deux minutes des banalités dans un sabir un peu vieillot et pas toujours très compréhensible. Sa fille, Karkoura cherche la carte SIM du vieux téléphone de son défunt père.

La publicité annonce un nouveau service de Vodafone, permettant aux usagers de réactiver une ancienne carte SIM. Rien de bien méchant. Mais c’était sans compter sur la sagacité d’une jeune chanteur reconverti en expert de la franc-maçonnerie et de l’espionnage, Ahmed Spider qui se déclare ouvertement pro-armée et pro-Moubarak. Ce dernier explique donc que le clip est un moyen pour les leaders des Frères Musulmans d’envoyer des messages codés à ses membres dont des messages à propos d’attaques terroristes. Ces messages subliminaux que seul un membre de la confrérie est capable de comprendre, il a pu les décoder. Il a déposé une plainte auprès du procureur général. Le jeune homme n’en ai pas à son coup d’essai et ses élucubrations déclenchent des vagues d’hilarité et de sarcasme en Égypte. Mais cette fois, le procureur général a renvoyé le cas à la sécurité pour enquête. Dans un communiqué le procureur général a déclaré que le spot publicitaire utilisait des codes et des expressions peu communes dans la publicité. Les représentants de la compagnie ont été sommés de venir s’expliquer au tribunal.

Ahmed Spider en 2009

Ahmed Spider en 2009 Photo trouvée ici

Au cours d’une émission sur Tahrir TV, Spider a déchiffré le message codé de la pub en direct. Chaque phrase est interprétée ainsi que les éléments du décor très sommaire. Ainsi, ce n’est pas un traditionnel sapin qui fait office d’arbre de Noël mais un cactus qui représente la violence. La violence est encore plus visible dans la boule de Noël pendouillante à une des branches et qui ressemblent étrangement à une bombe. Par ailleurs, le cactus a 4 branches, comme les 4 doigts de la main tendus, le symbole de ralliement des pro-Morsi. “Mama Toutou”, l’amie de Fahita, fait directement référence aux Frères Musulmans. Et quand Fahita parle des souffrances de Mama Toutou dont les fausses dents gèlent à cause du froid; pour Spider, ça ne fait aucun doute, on parle bien des avoirs gelés des Frères Musulmans.

Face aux accusations [Youtube en arabe] d’Ahmed Spider, la chaine CBC a enfin donné à la principale intéressée, Fahita, la possibilité de répondre [Youtube en arabe]. Elle a ainsi pu démentir en direct toute implication avec les Frères Musulmans et rappeler au jeune chanteur qu’elle était juste une marionnette. Las, Spider, imperturbable, a promis de l’envoyer en prison.

Le phénomène a occupé les chaînes de TV pendant un bon moment comme le témoigne cette autre émission sur “Misr Moubasher” [Direct Egypte] où la journaliste et son invité, qui a l’air bien plus sérieux qu’Ahmed Spider, analyse séquence par séquence le message caché de la publicité.

Les trois chaînes citées, Tahrir, CBC, et Misr Mubasher ne sont pas d’obscures petites chaînes privées, elles font partie des principales chaînes du paysage audiovisuel égyptien.

Ce n’est pas la première fois que la marionnette est ainsi accusée. La marque de glace Dolce avait utilisé la star de chiffon dans sa dernière pub pour un cornet glacé, « Bomba Ice cream ». Lorsque peu après, un attentat à la bombe a eu lieu dans le Sinaï, un autre grand spécialiste en messages cachés, a tout de suite fait le lien entre la pub et l’attentat et se demandait très sérieusement si Abla Fahita n’était pas un agent étranger. Un site web de news « Egypte du 30 juin » allait encore plus loin en se demandant si la marionnette n’était pas un agent du Mossad ou de la CIA envoyé avec des messages cryptés des services secrets israéliens au coeur de la société égyptienne de manière à créer le chaos. (Source : Zeinobia)

A côté des hashtag réclamant la liberté pour Alaa Abdel Fattah ou Ahmed Maher #FreeAlaa #FreeMaher, on a vu naître un nouveau hashtag #FreeFahita et une dénonciation de l’acharnement du pouvoir contre toutes “les jolies veuves [qui] sont toujours les victimes”. On s’inquiète également qu’une si gentille marionnette puisse être soumise aux pires tortures perpétrés par les services de sécurité pour lui soutirer des informations.

Fahita sous la torture

Fahita sous la torture. Photo trouvée ici

On peut, plus sérieusement, s’interroger sur la raison de toute cette mascarade grotesque. Il y aurait sans doute une volonté de faire payer Vodafone pour ses actions antérieures. Avant le départ de Moubarak en février 2011, la compagnie avait lancé une autre campagne de pub dont le slogan était “le pouvoir est entre vos mains”. Un autre artiste, Amr Mostafa, avait dénoncé ce qu’il voyait comme une injonction de la compagnie britannique faite aux Egyptiens afin qu’ils manifestent leur hostilité contre leur président et afin de le renverser. Cet acharnement contre Vodaphone pourrait aussi s’expliquer par la volonté de certains patrons TV de faire pression sur l’opérateur afin qu’il sponsorise leurs chaînes.

Principales sources :

Madamasr

Ahram

Egyptian Chronicles (Zeinobia)

Paper-bird

Ce contenu a été publié dans société Egypte, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>